Close
Le compagnon de Florian Philippot menacé de mort

Le compagnon de Florian Philippot menacé de mort

Le compagnon de Florian Philippot, le vice-président de Front National, dont l’homosexualité a été révélée par ‘Closer’, a brisé le silence dans une lettre ouverte publiée par Rue 89 et adressée à Laurence Pieau, la patronne du magazine people.

Le journaliste dont l’identité n’a pas été révélée par ‘Closer’, affirme être victime de menace de mort.

« Ce qui est un problème, madame Pieau, c’est qu’en m’utilisant pour illustrer l’homosexualité de monsieur Philippot, à grands coups de mains qui se chevauchent par jeu de perspectives, vous saviez que je serais victime collatérale. Victime non pas d’outing, mais d’amalgames que vous initiez’, écrit-t-il, avant de regretter l’amalgame fait par ses détracteurs sur ses sensibilités politiques.

‘En me présentant comme le petit ami du vice-président du Front national, il apparaissait évident que mes sensibilités politiques seraient associées avec celles de ce parti. Ce n’est pas le cas, et vous le saviez’, rappelle-t-il.

Bien que son visage ait été flouté par le magazine, le compagnon de Florian Philippot affirme être victime de menace de mort.

‘Dès lors, il apparaissait inévitable que je sois la cible de menaces de mort, d’une chasse à l’homme venant s’ajouter à la violence de cette exposition. Et que mon image soit marquée de façon indélébile au sein de ma profession. Vous deviez savoir cela également’, poursuit-il avant de conclure : ‘Il vous faudra sans doute un suicide pour que vous compreniez. Par chance pour vous, ça ne sera pas le mien’.

Laisser un commentaire

Close