Close
Florian Philippot juge raisonnable la condamnation de Closer

Florian Philippot juge raisonnable la condamnation de Closer

Invité d’Europe 1, Florian Philippot a réagi à la condamnation du magazine Closer à 20.000 euros de dommages-intérêts pour « atteinte à la vie privée ».

« C’est une décision raisonnable. Je pense qu’elle démontre qu’on protège encore la vie privée en France », a déclaré le vice-président du Front National lors de son passage sur Europe 1.

Il reprochait au magazine d’avoir publié début décembre des photos le montrant en compagnie d’un homme présenté comme son ami lors d’un week-end à Vienne.

Dans les clichés dévoilés, on voit l’intéressé ‘ en compagnie de ‘son « ami journaliste de télé », visage flouté, se promener en jean-blouson-baskets dans les rues de la capitale autrichienne, visiter un marché de Noël et faire des instagrams rigolos dans une fête foraine’.

Le protégé de Marine Le Pen estime par ailleurs qu’il faut durcir les lois contre la presse people.

‘Il faut que ces magazines qui ne sont là que pour engraisser des actionnaires, qui n’ont pas d’autres objectifs que faire du fric sur le dos des gens en utilisant tous les moyens les plus immoraux et les moins éthiques, soient dissuadés de le faire, parce que c’est terrible d’aller vers cette américanisation où on confond vie privée et vie publique’, a-t-il indiqué.

Suite à sa condamnation à 20000 euros d’amende, l’hebdomadaire a décidé de faire appel de cette décision.

Laisser un commentaire

Close