Close
Charlène de Monaco, l’impératif dynastique, un crève-coeur

Charlène de Monaco, l’impératif dynastique, un crève-coeur

Enceinte, Charlène de Monaco rêverait que ses bouts de chou soient en réalité de faux jumeaux rapporte ‘France Dimanche’, qui évoque ‘le drame de ses jumeaux’ dans son édition du 31 octobre.

Il est question en réalité des soucis dynastiques que ne manqueraient pas de provoquer une naissance gémellaire.
L’ex championne de natation ne voudrait pas privilégier un enfant au détriment d’un autre.

La solution qui pourrait ‘l’apaiser’, ce serait la naissance de faux jumeaux.

‘Le cas le plus simple serait que les deux enfants soient en réalité des «?faux?» jumeaux, et qu’il naisse un garçon et une fille. Dans cette circonstance, la Constitution monégasque est très claire?, (…) c’est l’enfant mâle qui deviendra l’héritier de son père?!’, est-il rappelé.

La situation se complique cependant si les jumeaux sont du même sexe. ‘La règle ancienne voulait que l’on accorde le droit d’aînesse au second enfant mis au monde par la mère’, rappelle le magazine, qui précise que le second né est le premier à avoir été conçu.

Désormais, les gens ‘ont tendance à considérer que le premier-né doit être déclaré l’aîné’. Alors quelle règle devra être appliquée, la règle classique ou la moderne??, s’interroge le magazine.

Ces questions qui ‘agitent’ et qui agiteront la principauté durant plusieurs semaines, ne résoudront cependant pas celles qui ‘doivent assaillir’, Charlène de Monaco, qui sait bien que, la loi dynastique étant plus forte que la volonté d’une mère’.

Elle ‘devra se résoudre à voir l’un de ses deux enfants prendre le pas sur l’autre?: un véritable crève-cœur?’.

Laisser un commentaire

Close