Close
Charlène de Monaco, une fin de grossesse sous haute surveillance

Charlène de Monaco, une fin de grossesse sous haute surveillance

Enceinte de jumeaux, Charlène de Monaco doit faire à quelques désagréments, confirme ‘Closer’ dans son édition du 21 novembre, où il est question d’une grossesse à haut risque.

Le magazine ‘Voici’ évoquait déjà cet été une grossesse à haut risque. « La princesse porte en elle l’héritier du Rocher, trésor inestimable – celui qui naîtra le premier », et elle n’en a donc pas fini d’être talonnée « par ses gardes du corps, ni d’être auscultée » commentait le magazine people, qui supposait l’ex nageuse « soumise à nombreuses échographies et suivie par tous les médecins du palais ».

‘Si elle porte en elle deux vies, Charlène sera placée sous haute surveillance médicale, car la grossesse comme l’accouchement, sont dans le cas de jumeaux, délicats », était-t-il rappelé.

Ce propos est confirmé cette semaine par ‘Closer’ qui rappelle qu’à l’approche de l’accouchement, aucun risque ne doit être pris à la légère.
L’hebdomadaire évoque ‘un retard de croissance et la prématurité’ comme les plus grands risques de ce genre de grossesse.

‘La silhouette étonnement peu gironde de la princesse ne cesse d’ailleurs d’étonner son entourage’, poursuit la publication qui croit savoir que l’ex nageuse est loin d’avoir ‘pris les 15 à 20 kilos attendus lors d’une grossesse multiple’.

Laisser un commentaire

Close