Close
Patrick Bruel pense déjà à l’après Charlie

Patrick Bruel pense déjà à l’après Charlie

Patrick Bruel qui participé à la grande Marche Républicaine, en soutien à Charlie Hebdo suite aux attaques terroristes du 7 janvier dernier, évoque l’après ‘Charlie’ dans les colonnes du magazine ‘Elle’.

Au lendemain de cette marche, le chanteur a écrit une chanson intitulée « Pourquoi ne pas y croire ? » dans laquelle il dit, ‘Aimer l’histoire de l’autre, c’est comprendre la sienne’.

‘Tout est dans ce message d’ouverture, commente Patrick Bruel, qui a participé à la Marche républicaine aux côtés de sa compagne Caroline, et ou encore avec Emmanuelle Béart.

‘J’ai espoir que (…) je retrouve ces liens si simples que j’avais avec mes potes, gamin, dans un quartier assez chaud d’Argenteuil, quand on jouait au foot sans même se demander qui était juif, musulman ou catho’, a fait savoir le chanteur.

Outre Patrick Bruel, Jamel Debbouze a également réagi à ces attentats devant les caméras de « Sept à Huit » sur « TF1 ».

« J’ai pas su réagir, j’étais littéralement sonné », avait confié l’humoriste à propos de l’attentat à Charlie Hebdo et des deux autres drames qui ont secoué la capitale.
Pour l’humoriste « La France de la différence, de la multi-culture, de l’amour, de la tolérance, de la paix, un pays avec des valeurs nobles ».

« Je suis Français, musulman, artiste (…) marié à une chrétienne, journaliste…. très très belle. Ça pour moi c’est la France », poursuit le complice de Gad Elmaleh.
Croyant, l’humoriste reconnaît avoir été déstabilisé par les caricatures de Mahomet.

« Le blasphème, c’est pas ma culture, ça me fait pas rire. Mais on ne peut pas insulter, agresser et tuer juste parce qu’on est pas d’accord », a-t-il indiqué. « On ne tue pas au nom de Dieu, ça n’existe pas ».

Laisser un commentaire

Close