Close
Vincent Cassel, drogue hallucinogène, le pire évité

Vincent Cassel, drogue hallucinogène, le pire évité

Durant le tournage de « Blueberry », réalisé Jan Kounen en 2004, Vincent Cassel avait consommé l’Ayahuasca, une drogue hallucinogène. Fort, heureusement, il ne s’est pas injecté du thé aux champignons hallucinogènes dans les veines, comme certains l’avaient fait. Les conséquences auraient été dramatiques.

Et elles sont précisées par le magazine « La dernière heure », qui se base une révélation de Slate.

« Un homme s’est injecté du thé aux champignons hallucinogènes dans les veines, et ils ont continué à pousser en lui », indique le magazine canadien.

Vincent Cassel avait consommé cette drogue avec des chamans sollicités par la production.

Ayahuasca est une drogue hallucinogène. A base de lianes, prise sous forme de breuvage, elle est consommée traditionnellement par les chamanes des tribus amérindiennes d’Amazonie qui l’utilisent pour ses capacités curatives conformément aux croyances et pratiques locales

«Tu es réveillé mais la moindre oscillation de tes pensées ouvre la porte à des visions. C’est complètement flippant, pas du tout rigolo ! », s’est rappelé le comédien.

Vincent Cassel précise que ce n’est « pas la drogue pour aller faire la fête ».
Après il n’a plus touché à cette substance.

« je ne l’ai pas refait, dit l’acteur. Et l’idée de recommencer me fait même peur »

Laisser un commentaire

Close