Close
Véronique Sanson, face à une drame – Elle s’est tailladé les veines !

Véronique Sanson, face à une drame – Elle s’est tailladé les veines !

Véronique Sanson a composé il y a quelques années avec un cancer de la gorge. Et elle est désormais en rémission. Mais elle a souffert le martyre. Mais avant, elle avait été confrontée à un autre drame. Elle a voulu mettre fin à ses jours.

Cet épisode est rappelé par le magazine France Dimanche, qui a recueilli les confidences livrées par sa sœur, Violaine, lors d’un entretien accordé au magazine Gala.

En 1973, l’ex-compagne de « Michel Berger avait rompu sans crier gare avec le chanteur disparu en 1992 et quitté la France pour rejoindre, aux États-Unis, le musicien Stephen Stills dont elle s’était entichée ».

« À la fin, on nous conseillait d’appeler la morgue », s’est souvenue Violaine, citée par France Dimanche. «Mais ce coup de foudre s’est vite mué en dangereuse tornade. Au point que la pauvre Véro, battue comme plâtre par son mari et au fond du trou, a tenté de se donner la mort en se tailladant les veines ».
Cet enfer avait duré des années, et avait même envisagé de le faire assassiner par un tueur à gage.

« Un enfer de plusieurs années durant lesquelles elle avait même envisagé de le faire assassiner ! ».

« Oui, embaucher un tueur à gages ça m’a traversé l’esprit », avait-elle confié dans l’émission de Laurent Ruquier sur France 2. «Ça coûte rien de demander. D’ailleurs, ça coûte pas si cher : ça ne coûte que 8 000 dollars, précisait la chanteuse. J’ai même pensé à le pousser d’une falaise ou d’un bateau ».
«J’avais tellement peur de me faire prendre. Je ne me disais pas du tout que c’est mal de tuer, je me disais juste que j’avais pas envie de me faire prendre. J’étais sûre que je suis tellement c*n et désordonnée que je vais laisser traîner un truc et qu’on saura que c’est moi », confiait Véronique Sanson. C’est pour ça que je ne l’ai pas fait ! ».

Laisser un commentaire

Close