Close
Vanessa Paradis « traumatisée » par Jean-Claude Brisseau

Vanessa Paradis « traumatisée » par Jean-Claude Brisseau

Ses débuts de comédienne à seulement 16 ans, Vanessa Paradis en garde un très mauvais souvenirs, traumatisée par Jean-Claude Brisseau. Ce réalisateur avait en effet dirigé la star dans « Noce blanche », sorti en 1989. L’ex chérie de Johnny Depp y avait endossé le rôle de Mathilde Tessier, jeune fille difficile, tombant amoureuse de son professeur de philosophie, François Hainaut.
Croyant profondément aux capacités intellectuelles de la jeune fille, cet homme va se démener pour l’aider. Pendant que Mathilde progresse, leur histoire d’amour se tisse et éloigne peu à peu François de sa femme et de son métier.
Si ce film a permis à Vanessa Paradis de montrer de quoi elle était capable, cette expérience l’a également traumatisée.
C’est du moins ce qu’affirme Pierre Terrasson, l’auteur d’un livre consacré à Vanessa Paradis, « Vanessa Paradis, les années Lolita », dont la sortie est programmée pour le 15 mars.
Dans ce livre, l’auteur dénonce la façon dont la comédienne avait été traitée par Jean-Claude Brisseau.
« Brisseau avait une direction d’acteurs très compliquée. Du genre prof, pas cool. Vanessa Paradis n’avait que 16 ans, il la faisait répéter jusqu’à 14 heures par jour », affirme Pierre Terrasson, en confidence dans les colonnes du dernier numéro de Public, précisant que l’ex de Johnny Depp pleurait très souvent.
« Elle pleurait très souvent, c’était dur moralement », a-t-il affirmé.

Laisser un commentaire

Close