Close
Valérie Trierweiler n’a pas martyrisé Valérie de Senneville, l’épouse de Michel Sapin

Valérie Trierweiler n’a pas martyrisé Valérie de Senneville, l’épouse de Michel Sapin

Valérie Trierweiler n’aurait pas agressé Valérie de Senneville, l’épouse de Michel Sapin, dans un bar gay comme l’avait supposé ‘France Dimanche’ dans son édition du 10 octobre.

L’ex première dame était de sortie fin septembre au Banana Café, où elle assistait au premier anniversaire du mariage de Jean-Luc Romero avec son compagnon Christophe Michel.

Pour l’occasion, la journaliste de ‘Paris Match’ dame était accompagnée de son amie Saïda Jawad, la fiancée de Gérard Jugnot.
Durant la soirée, l’ex de François Hollande est supposée avoir ‘repéré une table, un peu à part, composée d’un groupe d’anciennes amies qui se sont fâchées avec elle’ après la publication de son livre « Merci pour ce moment ».

Dans le groupe, il y avait ‘l’épouse de Michel Sapin, Valérie de Senneville.

D’après ‘France Dimanche’, ‘c’est une Valérie Trierweiler passablement grisée et provocatrice qui s’est approchée de la table avant d’agresser physiquement l’épouse du ministre de l’économie, sous les yeux médusés d’une toute petite assistance’.

Cette allégation est mise en doute par Jean-Noël Mirande, un journaliste du ‘Point’, également présent à cette soirée.
Il affirme que l’ex de François Hollande n’était n’était « ni éméchée, ni échauf­fée », et ‘il n’y a pas eu de bagarre’.

‘On a du mal à imagi­ner comment avec tous les portables présents et les dizaines de photos prises ce soir-là, l’ex-première dame aurait pu se conduire comme une virago sans que ce moment soit immor­ta­lisé’, fait-t-il remarqué.





Laisser un commentaire

Close