Close
Valérie Trierweiler défendue par Nicolas Sarkozy

Valérie Trierweiler défendue par Nicolas Sarkozy

Dans la petite bataille opposant Valérie Trierweiler et François Hollande, Nicolas Sarkozy a choisi son camp, confirme-t-il dans le livre ‘Ça reste entre nous, hein??’, écrit par les journalistes Natha­lie Schuck et Frédéric Gerschel.

Dans ce livre, les confidences de l’ex président de la république, dont de nombreuses piques à l’encontre de François Hollande, ont été relayées.
‘Il est mal fagoté. Il mange des frites. Quand on fait un métier public, il faut faire attention’, aurait ainsi lancé l’époux de Carla Bruni à propos de son rival.
‘Moi, je suis très gour­mand, j’ai tendance à gros­sir, mais vous m’avez toujours vu faire du sport. Je ne prends pas de dessert. Quand même, le corps du Président, ça compte?! Faut être propre, faut être élégant, impec­cable’.

Le futur candidat à la présidence de la république ne s’est pas par ailleurs privé de commenter l’implosion du couple formé par François Hollande et Valérie Trierweiler, confirmée en janvier dernier par un bref communiqué.

‘Quelle gouja­te­rie, ça en dit long sur le person­nage’, aurait-il commenté.
‘Il la fait venir à l’Elysée, il ne l’épouse pas, il lui envoie 19 textos par jour pour lui dire qu’il l’aime et, pendant ce temps-là, elle s’aperçoit que c’est bidon et qu’il est avec Julie Gayet’.

‘Je ne dis pas que c’est bien ni que c’est mal. Mais jugez la souf­france, soyez humains. Elle est comme une bête bles­sée, elle est bouleversée’, a commenté Nicolas Sarkozy lors de la sortie de ‘Merci pour ce moment’, le livre déballage de l’ex première dame.

‘Je pense qu’on n’en a pas fini avec Valé­rie Trier­wei­ler… Elle attend de savoir si on la traite de menteuse. Je crains que cela ne soit pas pour répondre, mais pour donner des preuves’, a-t-il prédit.

Laisser un commentaire

Close