Close
Traumatisée, Enora Malagré fait condamner Voici

Traumatisée, Enora Malagré fait condamner Voici

Enora Malagré a finalement fait payer Voici, auquel elle reprochait d’avoir fuité ses photos seins nus prises lors de ses récentes vacances à Formentera aux Baléares.

Cette condamnation a été confirmée par l’hebdomadaire dans son édition du 21 novembre. ‘Par ordonnance du 30 octobre 2014, le juge des référés du tribunal d’instance de Paris a condamné la société Prisma Media, éditrice du magazine ‘Voici’, pour avoir porté atteinte
à la vie privée et au droit à l’image d’Enora Malagré, dans l’édition du journal datée du 29 août au 4 septembre’, a rapporté le magazine people, qui faisait état en août dernier de la complicité de l’ex Cut Killer avec un certain ‘Nicolas, le romantique’.

La complice de Cyril Hanouna avait à l’époque été photographiée dénudée, entourée de plusieurs hommes. Ces clichés avaient été commentés par la blonde dans le cadre de ‘Touche pas à mon poste’.

‘Je suis partie sur une île que je pensais tranquille avec des amis et j’ai vécu donc nue’, avait-t-elle indiqué avant d’être coupée par son patron.
‘Ah oui, on a vu des photos ce week-end’, avait-t-il lancé. Apparemment, vous ne risquez pas de vous noyer’.

Même s’elle semblait ravie de ces photos, la blonde n’avait pas hésité à traîner en justice ‘Voici’ auquel elle réclamait pas moins de 50 000 euros.

Cette poursuite avait été moquée par Voici. ‘Son avocat évoque ‘un grave préjudice moral’ dont tout le monde a bien rigolé sur le plateau de Cyril Hanouna ‘. Des ‘clichés à caractère dévalorisants’ (il n’a pas bien regardé si), et ‘la désagréable sensation de voir son intimité corporelle étalée’. C’est sûr, il n’a pas bien regardé’, se moque l’hebdomadaire.

Laisser un commentaire

Close