Close
Asia Argento blâmée pour le suicide d’Anthony Bourdain

Asia Argento blâmée pour le suicide d’Anthony Bourdain

Blâmée pour le suicide d’Anthony Bourdain, en raison de sa prétendue relation avec le reporter Hugo Clément, Asia Argento a pu compter sur le soutien de Rose McGowan, qui s’est portée à son secours dans un long message dévoilé sur les réseaux sociaux.

L’ex star de la série « Charmed » a rappelé que le suicide est une décision propre à la personne « qui part ».

L’actrice italienne ne peut donc pas être tenue pour responsable de la disparition du chef cuisinier américain.

« Assise en face de moi se trouve cet humain remarquable et cette courageuse survivante, Asia Argento, qui a traversé plus d’épreuves que la plupart d’entre nous ne peuvent le supporter, et pourtant elle se tient debout. Elle a tenu tête à son monstre de violeur et maintenant elle doit faire face à un autre monstre, celui du suicide. Le suicide de son amant et allié bien-aimé, Anthony Bourdain. J’écris ces vérités parce qu’on m’a demandé de le faire. Je sais que beaucoup de gens dans le monde considéraient Anthony Bourdain comme un ami et lorsqu’un ami meurt, cela fait mal. Beaucoup de ces personnes qui ont perdu leur ‘ami’ veulent blâmer quelqu’un. Vous ne devez pas tomber à ce niveau. Le suicide est un choix horrible, mais c’est le choix de la personne », écrit l’actrice américaine.

« Quand Anthony a rencontré Asia, cela a été une alchimie instantanée. Ils ont ri, ils se sont aimés et il était son rocher durant les épreuves de l’année dernière. Anthony parlait ouvertement de ses démons, il a même écrit un livre à ce sujet. Au début de leur relation, Anthony a dit à un ami commun qu’il ‘n’a jamais rencontré quelqu’un qui voulait mourir plus que lui’. Et au travers de nombreuses choses survenues lors de l’année écoulée, Asia voulait que la douleur cesse. Mais la vérité, c’est que durant le temps qu’ils ont passé ensemble, heureusement, elle a obtenu de l’aide afin de rester en vie et vivre un autre jour pour elle et ses enfants. La dépression d’Anthony ne lui laissait aucun répit, il a baissé les armes et c’était son choix. Sa décision, pas [celle d’Asia]. Sa dépression a gagné », a expliqué Rose Rose McGowan.





Laisser un commentaire

Close