Close
Samuel Benchetrit «  déçu » par la Une avec Bertrand Cantat, l’assassin de la mère de son fils

Samuel Benchetrit «  déçu » par la Une avec Bertrand Cantat, l’assassin de la mère de son fils

Même s’il ne s’est pas exprimé publiquement à ce sujet, Samuel Benchetrit, celui qui partage désormais la vie de Vanessa Paradis, doit sans doute être déçu et irrité par la couverture des Inrocks, avec Bertrand Cantat dont les coups sont à l’origine de la mort de Marie Trin­ti­gnant.

Ce mercredi 11 octobre, le nouveau numéro des Inrockuptibles avec Bertrand Cantat en Une a débarqué en kiosques.
Cette couverture avec l’ex leader de Noir Désir a été dénoncée par plusieurs personnalités dont Mathieu Kassovitz, Marlène Schiappa.

« Et au nom de quoi devons-nous supporter la promo de celui qui a assassiné Marie Trintignant à coups de poing ? Ne rien laisser passer », a-t-elle lancé.

Samuel Benchetrit est quant à lui resté discret, mais il n’en pense pas moins.

Dans une récente interview relayée par Voici, il expliquait la manière dont il avait répondu à son fils Jules, qui très inquiet de croi­ser un jour Bertrand Contat, l’as­sas­sin de sa mère Marie Trin­ti­gnant.

«A la mort de Marie, je suis allé voir les méde­cins qui m’ont aidé à lui parler, confiait l’ar­tiste. Ce ne devait pas être un secret de famille. Puis, à l’époque du procès, nous sommes beau­coup partis en voyage. »
Mais aujourd’hui, Jules, le fils du réalisateur est majeur.

« Notre fils est un chef-d’œuvre », disait-il. La dignité et le courage incar­nés. Il n’a jamais parlé de cette affaire, sans doute pour ne pas me faire de peine, mais il a toujours tout compris».
«Quand l’autre [Bertrand Cantat ndlr] est sorti de prison, il a ressenti une certaine angoisse : « Et si je le rencon­tre… » Eh bien tu seras grand, fort, libre mon fils. Et je pense qu’il aura bien plus peur que toi », lui avait expliqué Samuel Benche­trit.





Laisser un commentaire

Close