Close
Roman Polanski – Polanski bouleversé par la soutien des fans

Roman Polanski – Polanski bouleversé par la soutien des fans

Roman Polanski - Fans .
Roman Polanski - Fans .

Dans une lettre adressée à Bernard Henri-Lévy, Roman Polanski s’est dit bouleversé par les messages de soutien qu’il a reçus  dans son chalet de Gstaad.

voilà cette lettre publiée par le site  La règle du jeu.

C’est vrai, ce que vous avez dit, cher Bernard Henri Lévy, lors de vos interventions dans la presse suisse – je suis moi-même bouleversé par le nombre de témoignages de sympathie et de soutien que j’ai reçus dans la prison de Winterthur et que je continue à recevoir ici, dans ce chalet de Gstaad où je passe les fêtes avec mon épouse et mes enfants.

Il y a là des messages de voisins et d’autres qui viennent de gens de toute la Suisse, et, au-delà de la Suisse, du monde entier. J’aimerais pouvoir, à chacun, dire le bien que cela fait, quand on est enfermé dans une cellule, d’entendre, chaque matin, en recevant le courrier, ce murmure de la voix humaine et de la solidarité. Chacun de leurs mots on été, pour moi, dans les moments les plus sombres, et sont toujours dans ma situation actuelle, pleins de réconfort et de raisons d’espérer.

J’aimerais pouvoir leur répondre à tous. Mais c’est impossible, il y en a trop. Avez-vous une idée de la façon dont je pourrais le faire? Peut être votre revue, La Règle du Jeu, qui m’a soutenu dès le premier jour? Peut-être diffuser ces quelques lignes que je vous adresse? Je ne sais pas. Je vous laisse faire.

Joyeuses fêtes de fin d’année à vous, aux vôtres – et, à travers vous, à tous ces amis anonymes que je découvre jour après jour et qui m’ont tant aidé.

Amitié.

Roman Polanski

3 comments

  1. HORCHANI Salah says:

    Bouleversant Monsieur Polanski !
    Est-ce« vrai, ce que vous avez dit », Monsieur Roman Polanski, dans votre Lettre de Remerciements à Monsieur BHL (Bernard Henri Lévy) ? Si votre réponse est affirmative, « je suis moi-même » complètement choqué et« bouleversé par le nombre de témoignages de sympathie et de soutien que vous avez reçus dans la prison de Winterthur et que » vous continuez « à recevoir » là-bas , « dans ce chalet de Gstaad où » vous passez « les fêtes avec » votre « épouse » et vos « enfants », conséquence du soutien immoral orchestré par Monsieur BHL, et sa Revue « La Règle du Jeu », à un « supposé » pédophile, soutien « qui est, et reste, une honte », comme l’aurait dit Monsieur BHL lui-même, si votre victime était sa fille ou sa soeur, ou bien si vous étiez, simplement, un citoyen lambda n’appartenant pas au Clan de ces Messieurs de La Haute. Pour terminer, Monsieur Roman Polanski, quand vous étiez « enfermé dans votre cellule », est- ce que vous avez distingué la voix de la petite fille de treize ans (alors que vous en aviez quarante trois), objet de votre incarcération, parmi « ce murmure de la voix humaine et de la solidarité » que vous entendiez « chaque matin » et que vous décrivez, si bien, dans ladite Lettre ?
    HORCHANI Salah

  2. HORCHANI Salah says:

    Epouvanté, Monsieur Finkielkraut !
    Monsieur Alain Finkielkraut, si la victime de Roman Polanski, objet de son inculpation et de son incarcération, était votre propre fille, votre petite soeur ou votre nièce, ou bien si Roman Polanski était, simplement, un citoyen lambda n’appartenant pas au Clan de ces Messieurs de La Haute, maintiendriez-vous les déclarations que vous avez faites à sa décharge, telles que : « Polanski n’est pas pédophile »(…) (sa victime, âgée de 13 ans, alors qu’il en avait quarante trois) « n’était pas une fillette, une petite fille, une enfant »(…) « Depuis le déclenchement de cette affaire infernale, je vis dans l’épouvante »( !…) « la France est en proie à une véritable fureur de la persécution (…) et c’est exactement ce qui se passe avec Polanski aujourd’hui (…) Cette fureur de la persécution, c’est une tentation constante aujourd’hui, aggravée par l’immédiateté d’internet » ?
    HORCHANI Salah

  3. HORCHANI Salah says:

    « Les avocats du cinéaste demandent une condamnation… » !
    Si les avocats de Monsieur Roman Polanski demandent, eux-mêmes, à la justice californienne, « une condamnation de leur client par contumace », c’est qu’ils reconnaissent, explicitement, sa culpabilité ; ce qui va, espérons-le, conduire à la raison Messieurs Bernard Henri Lévy et Alain Finkielkraut, et les autres, pour comprendre, enfin, que leur campagne de soutien à Monsieur Polanski est dépourvue de tout argument juridique et que tout leur tapage médiatique, à ce sujet, est motivé, principalement, par des emportements émotionnels, pour ne pas dire autre chose !
    HORCHANI Salah

Laisser un commentaire

Close