Close
Rempli, violences, Charlotte Casiraghi se livre sur ses angoisses

Rempli, violences, Charlotte Casiraghi se livre sur ses angoisses

S’il est une chose qui inquiète Charlotte Casiraghi, c’est bien le repli identitaire et elle en parle lors d’un entretien accordé à Libération.

L’égérie de Chanel se confie, occasion de rappeler son parcours, et de répondre à ses détracteurs, ceux qui estiment sa passion de la littérature comme une coquetterie.

« tout ça, la littérature, la philo, la poésie est présent dans ma vie depuis très longtemps. Mais ça n’intéresse pas vraiment… Du coup, certains pensent que ces projets sont venus comme une coquetterie », a déclaré dans un premier temps la maman de deux enfants dont Balthazar, né de sa relation avec le producteur Dimitri Rassam.

« Les gens aiment bien les cases. Mais j’ai l’habitude, il faut sans cesse que je réexplique, y compris à des connaissances, qui vont me dire : ‘Ah ! Mais on ne savait pas que tu t’intéressais à tout ça !’ alors qu’elles vont m’écrire quand un truc sort dans la presse que ma vie personnelle.. ».

Et au cours de cet entretien, la fille de Caroline de Monaco a fait part de ses inquiétudes : le rempli identitaire.

«Je suis très inquiète de la question du repli identitaire, et, partant de celle de l’universel. Après, le souci de donner de la visibilité à ceux qui sont invisibles est important », glisse-t-elle. Dans le même temps, dire ‘je combats ça, mais moi, j’exerce une oppression en retour’ peut générer un cycle de violence infernal ».

Laisser un commentaire

Close