Close
PPDA, liens malsains, gestes brusques, Alexandra Fra brise le silence

PPDA, liens malsains, gestes brusques, Alexandra Fra brise le silence

PPDA devrait non pas être puni, mais se faire soigner estime l’écrivaine Alexandra Fra, qui se confie lors d’un entretien accordé au magazine «Closer ».

Elle revient sur les rapports très compliqués. Ils se connaissent depuis seize ans. Leur premier rendez-vous est rappelé.

« On quitte la loge, il me demande de garder le silence alors qu’il n’y a pas un chat et ouvre la porte de l’escalier de secours entre le 1 er et le 2 ème état. J’imagine qu’on va rejoindre son véhicule et partir diner », a-t-elle confié.

« En haut des marches, il se jette sur moi, dégrafe mon soutien-gorge, glisse sa main dans ma culotte et m’embrasse sur la bouche. C’est mon premier baiser, je n’ai pas du tout envie qu’il me touche. Je le repousse, il s’arrête. Furax, il me lance : « Ça ne vous fait pas plaisir que je vous touche ? », et il s’enfuit en me disant : on se reverra en décembre quand ma vie sera moins compliquée ».

Ils se sont revus à plusieurs reprises, et l’écrivaine évoque un lien malsain.

«C’est comme un lien malsain créé au fil du temps, avec un personnage sombre et, en même temps. Depuis seize ans, c’est la même chose, tout ce rapporte à son obsession sexuelle », a-t-elle indiqué. Je ne sais pas s’il doit être puni, il doit surtout se faire faire soigner ».
«Il a eu des mots très vulgaires, des gestes brusques. Ce n’est pas facile d’en parler, ce n’est pas glorieux », a-t-elle fait savoir.

Laisser un commentaire

Close