Close
Pierre Perret – Pourvu que je finisse l’année, il ne cache pas son mal

Pierre Perret – Pourvu que je finisse l’année, il ne cache pas son mal

Pierre Perret apparait en Une de France Dimanche, qui relaye une crainte de l’artiste. Il a peu ne de pas finir l’année. La mort, il y pense au quotidien.

L’hebdomadaire revient sur la prise de parole du chanteur de 85 ans, qui a été abandonné par ses petits-enfants, lors d’un entretien accordé à l’émission L’instant de Luxe diffusée sur Non Stop People. La mort a été évoquée sans tabou.

« Pourvu que je finisse l’année ! Oui, ça m’emme*derait, je voudrai encore faire Pleyel au mois d’octobre ! », a-t-il déclaré, confirmant que la mort occupe ses pensées au quotidien.
Pierre Perret pense toujours à la fin de la vie.

« Je me lève, je me touche et je me dis : ’pu****, t’es encore vivant ?!’ Quand j’avais 15 ans, je me disais : ’m**de tu n’es pas passé sous un train’. J’ai toujours pensé à ça, tout le temps ! Et ce n’est pas pour autant que ça vous fait mourir. Le plus grand fléau d’une vie, c’est la lucidité », précise-t-il ensuite, convaincu que des conneries seront dites à sa disparition.

«C’est très éphémère la gloire et l’après. Ça ne me préoccupe pas ! » a-t-il assuré

Laisser un commentaire

Close