Close
Philippe Vecchi ruiné?? Il était « perpé­tuel­le­ment dans la dèche »

Philippe Vecchi ruiné?? Il était « perpé­tuel­le­ment dans la dèche »

Un tendre hommage à Philippe Vecchi a été publié par Libé­ra­tion, occasion pour ses collègues d’en dire un peu plus sur la personnalité du journaliste qui a mis fin à ses jours le 24 octobre dernier au domi­­cile de ses parents près de Roanne.

Sa consœur Anne Boulet se rappelle notamment que la journaliste disparu était constamment dans le rouge, et évoque au passage une petite anecdote confirmant sa générosité.

Elle confie avoir attendu un papier qu’il devait écrire de « pied ferme ».

Philippe Vecchi, qui était en vacances pour le ski, devait l’envoyer dans la jour­née.

«L’heure tourne, des promesses sont faites, et Inter­net n’existe même pas. Fina­le­ment, en toute fin d’après-midi, le fax, installé derrière le chef de service, crache quelques pages manus­crites envoyées depuis la poste de Cour­che­vel. Il faut les récu­pé­rer sans trop aler­ter ceux sur lesquels le numéro de charme de celui que nous surnom­mions affec­tueu­se­ment «la Vioque» ne fonc­tionne pas. Déchif­frer ses pattes de mouche et entrer discrè­te­ment le texte dans le système infor­ma­tique de l’édi­tion centrale. Philippe a besoin que cet article paraisse : perpé­tuel­le­ment dans la dèche, il est au centime, et donc au signe près. Pour­tant, cette hypo­thé­tique pige, il la claquera dans un somp­tueux bouquet de fleurs en remer­cie­ment du coup de main. », se souvient la journaliste.





Laisser un commentaire

Close