Close
Ophélie Winter fâchée avec sa mère, abus sexuels, elle évoque son calvaire

Ophélie Winter fâchée avec sa mère, abus sexuels, elle évoque son calvaire

Ophélie Winter est conviée par Yann Barthes dans « Quotidien », son émission sur TMC pour présenter son livre «Résilience ». Et elle a en effet profité pour des abus dont elle a été victime. Sa mère n’en aurait pas tenu compte.

La chanteuse a été abusée par son oncle entre 6 et 16 ans. Il ne se privait pas de lui mettre la main dans la culotte, et sa mère aurait fermé les yeux.

«Ce truc-là, c’est encore une bagarre avec ma mère – avec ma génitrice – parce qu’elle ne m’a pas crue quand je le lui ai dit la première fois », a indiqué celle qui ne semble pas avoir enterré la hache de guerre avec sa mère qualifiée de génitrice. Elle lui ne pas l’avoir assez protégée.

Quand elle s’était plainte des abus de son oncle, elle a « pris une beigne ».
Son oncle était handicapé et vivait chez sa grand-mère.

«Le pauvre, il n’y était pour rien, personne ne lui a jamais dit « c’est mal de faire ça », c’est ce que j’attendais que ma mère fasse en balançant le truc. Elle m’a foutu une claque en me disant « Arrête de mentir, t’es une petite menteuse », lâche-t-elle.

Ces abus auraient duré dix ans, mais sa mère a fini par s’en rendre compte. En entrant, elle a été témoin de cet abus et a « balancé » à l’oncle «  une boîte de brandade de morue dans la tronche, et il n’y a pas eu un mot d’explication ».
En en parlant avec son frère, celui-ci lui a aussi appris avoir été « abusé », une explication qui lui a permis d’évacuer.

« Parce que ça m’a confirmé ce que pensais, je suis pas folle, j’ai quand même été tripotée toute ma jeunesse de six à seize ans », dit celle qui pourrait goûter à la maternité.

Laisser un commentaire

Close