Close
Olivier Duhamel, justification dégueulasse de ses abus, cri de coeur de Camille Kouchner

Olivier Duhamel, justification dégueulasse de ses abus, cri de coeur de Camille Kouchner

Accusé d’avoir abusé de son beau-fils, le politologue Olivier Duhamel s’est illustré par une étrange justification, que sa belle-fille, Camille Kouchner, autrice de « La Familia Grande », évoque dans les colonnes du magazine « Elle ».

Dans cet ouvrage disponible en librairie et dont des extraits ont été repris par le magazine Elle, l’universitaire de 45 ans accuse son beau-père Olivier Duhamel d’avoir violé son frère jumeau, qu’elle prénomme Victor.

« Après avoir nié pendant 48 heures, mon beau-père a déclaré que c’était mon frère qui était pervers », a-t-elle indiqué. « Puis sa défense a été de dire que c’était une histoire d’amour ».

Une étrange explication dénoncée par la fille de Bernard Kouchner.
« De quoi on parle ? D’un abus sexuel dégueulasse ! C’est merdique comme défense, c’est ignoble », s’insurge la juriste.

Éric Brunet revient aussi sur cette affaire dans sa chronique sur RTL et affirme que la pédophilie a longtemps bénéficié d’une relative tolérance ».
Dans les années 70, plusieurs écrivains ont « fait ouvertement l’apologie de la pédophilie, Gabriel Matzneff avec son livre Les Moins de 16 ans mais aussi Tony Duvert ou Guy Hocquenghem ».

Jean-Paul Sartre et Simone de Beauvoir ont en outre signé un manifeste pour l’abrogation de la loi « sur la majorité sexuelle et la dépénalisation de toute relation consentie entre adulte et mineur de moins de 15 ans ».

Laisser un commentaire

Close