Close
Nicolas Bedos, euthanasie, révélations sur la mort de son père

Nicolas Bedos, euthanasie, révélations sur la mort de son père

Dans une tribune signée pour l’Obs, Nicolas Bedos confirme avoir aidé son père, Guy Bedos, à partir, après un long combat contre la maladie d’Alzheimer à l’âge de 85. C’était en mai 2020.

« Avril 2020. Il a du mal à respirer. Il ne mange plus depuis des semaines, la maladie, le confinement, la confusion », s’est rappelé celui qui reviendra bientôt sur nos écrans à l’affiche de sa nouvelle réalisation OSS 117 avec en tête d’affiche Jean Dujardin.

Et à l’époque, le regretté humoriste était épuisé. Il « tombe, se cogne, saigne ».

«Ma mère, à bout de nerfs et de vigilance, est extirpée de son demi-sommeil par des cris. Tant bien que mal, elle le soulève, le rassure, le borde », se rappelle l’acteur-réalisateur, précisant que sa mère déteste ramasser son homme, et surtout affronter le regard mystérieux où se «  mélangent toujours la détresse et l’orgueil ».

La famille a alors pris une lourde décision, celle d’aider Guy Bedos à partir.
Il s’est alors vu prescrire du « Rivotril, un antiépileptique couramment utilisé dans ces cas-là ».
«Je me revois sur mon scooter, me rendant à la pharmacie pour acheter la mort de l’homme que j’aime le plus au monde », détaille l’ex de Doria Tillier.

« La nuit suivante sera la dernière. Longue. Bouleversante. Le lendemain, le flacon est plein. Mon père n’en a pas eu besoin pour offrir à son médecin l’état somnolent apparemment nécessaire à une intervention – qui eut lieu vers 17 heures », écrit Nicolas Bedos, qui regrette que son père n’ait pas pu partir plutôt. À la fin, il ne pesait plus que quelques kilos.

Laisser un commentaire

Close