Close
Nicolas Bedos, couvre-feu, le pire frôlé, un spécialiste brise le silence

Nicolas Bedos, couvre-feu, le pire frôlé, un spécialiste brise le silence

Durant le confinement, mesure sanitaire imposée pour endiguer la propagation de la Covid-19, sournois virus qui a fait des milliers de morts en France, Nicolas Bedos a frôlé la folie. Ici Paris l’avait rappelé en se basant sur ses confidences dans Nice-Matin. Un conseil pour surmonter le couvre-feu lui a été livré par un spécialiste.

Au printemps dernier, l’acteur et réalisateur reconnaissait avoir frôlé le pire durant le confinement.

« Je suis hypocondriaque à tendance suicidaire », indiquait-il dans Nice Matin.
Le fait de tout ignorer de cette maladie provoquée par le coronavirus l’aurait angoissé.

« Les pouvoirs publics découvrent le virus au même temps que nous, on est maintenu dans le flou artistique que les obsessionnels compulsifs dans mon genre trouvent inconfortable », avait-il indiqué.

Et ce 19 octobre, un spécialiste, Frédéric Saldmann, donne des conseils dans « Le Parisien » pour améliorer son état de santé durant le couvre-feu.
Ce spécialiste est non seulement médecin, mais aussi militant « de la bonne humeur ».

Il voit le couvre-feu comme une chance, un test national pour vivre
autrement.

« Profitez de ces six semaines pour mettre votre corps dans une phase de réinitialisation. Concrètement, vous allez dîner plus tôt, avec un laps de temps plus grand avant de dormir, ce qui est très bien pour éviter les reflux et avoir un sommeil plus réparateur », a-t-il précisé.

Il conseille aussi d’essayer le jeûne séquentiel, qui  » une pause de
quatorze à seize heures entre deux repas ». Et cette méthode permettait à l’organisme de se « réparer ».
« Tout est bon pour booster son immunité et son moral », a fait valoir le praticien. « Pour ne pas se laisser bouffer de l’intérieur, particulièrement en ce moment, faites de l’activité physique ».

Laisser un commentaire

Close