Close
Miss France 2015, Camille Cerf, une étrange malédiction selon Ici Paris

Miss France 2015, Camille Cerf, une étrange malédiction selon Ici Paris

Miss France 2015, Camille Cerf, une étrange malédiction, titre le magazine ‘Ici Paris’, dans son édition du 10 décembre.

‘Entre rire et larmes, Camille Cerf a remporté la couronne tant convoitée. Hélas pour cette fille du nord, le bonheur aura été de courte durée’, glisse le magazine people, qui rappelle que quelques minutes après son élection, la jeune femme a été ciblée par les moqueries
à cause de son nom de famille.

La malédiction évoquée par ‘Ici Paris’ est cependant liée aux critiques portées par les polynésiens, déçus de ne pas voir Miss Tahiti prendre la première place du podium.

Certains n’ont pas manqué de mettre en doute la crédibilité du concours, allant même jusqu’à soupçonner un trucage des votes.
Après Hina­rani de Longeaux en 2012 et Mehiata Riaria en 2013, Hina­rere Taputu termine l’élection à la deuxième marche du poduims. Ce serait loin d’être une coïncidence pour beaucoup.

« Une belle Tahi­tienne natu­relle battue par une statue du musée Grévin, on aura tout vu?! », s’est enflam­mée une jeune femme sur Twitter. ‘ Ça coûte­rait trop cher à la produc­tion d’orga­ni­ser l’élec­tion à Tahiti si on gagnait, sans comp­ter le déca­lage horaire », tente d’expliquer un autre.
Ici Paris rappelle tout de même que la défaite d’Hi­na­rere Taputu en finale pourrait s’expliquer par une diffé­rence démo­gra­phique.

‘Face au Nord Pas-de-Calais forte­ment mobi­lisé et ses 4 millions d’ha­bi­tants, Hina­rere Taputu – même portée à bout de bras par les 260 000 habi­tants de Poly­né­sie – avait mathé­ma­tique­ment quinze fois moins de possi­bi­li­tés de rameu­ter vers elle suffi­sam­ment de suffrages pour contrer sa rivale’, est-il expliqué.

Laisser un commentaire

Close