Close
Mireille Mathieu, terreurs nocturnes, sa confidence sur le confinement

Mireille Mathieu, terreurs nocturnes, sa confidence sur le confinement

Isolée dans sa maison familiale à Avignon, Mireille Mathieu est aux prises avec l’angoisse, et aux terreurs nocturnes à cause du confinement. Fort heureusement, elle peut compter sur la présence de sa petite soeur qui partage presque son quotidien depuis une quarantaine d’années.

La chanteuse de 74 ans se livre sur son quotidien lors d’un entretien accordé au Journal du Dimanche, où elle précise la manière dont elle compose avec la crise sanitaire. Elle est loin d’avoir eu un confinement apaisé.

« J’ai besoin de la présence de Matite, nous vivons ensemble depuis quarante ans », dit-elle à propos de sa sœur Monique, qui la connait très bien.
« Elle sait quelle personne angoissée je suis », poursuit celle qui souffre d’anxiété et son état s’est aggravé à cause du confinement.

L’artiste peine à trouver le sommeil et ne cesse de se rappeler sa mère disparue à l’âge de 94 ans.

« Je ne sais pas si c’est dû au confinement ou au déconfinement. Mais quelle situation anxiogène… Où que l’on se retrouve sur Terre, on ne voit pas la porte de sortie », indique par ailleurs Mireille Mathieu à propos de cette crise sanitaire provoquée par le Covid-19, fichu virus qui a fait en France plus de 50 000 morts.
Cet isolement lui a aussi rappelé sa première tournée, à l’hiver 1965 « en lever de rideau d’Hugues Auffray ».

« J’étais terrifiée à l’idée d’être seule dans une chambre d’hôtel. Je me barricadais en mettant des chaises devant la portes », a-t-elle

Laisser un commentaire

Close