Close
Julie Gayet, France Hollande, la rupture, encore une grosse tension

Julie Gayet, France Hollande, la rupture, encore une grosse tension

Julie Gayet a beau mettre en doute les rumeurs sur sa vie sentimentale, plus particulièrement sur sa relation avec François Hollande, cela n’empêche pas les ragots, ceux annonçant l’implosion du couple, de continuer à circuler.

Après le magazine « Voici », qui alimentait une liaison entre l’ancien chef d’État et Juliette Gernez, une ancienne danseuse désormais comédienne, c’est au tour de « France Actu » d’aller de son allégation.

« La rupture », annonce le magazine people auquel Julie Gayet avait déjà répondu lors d’un entretien accordé au Monde.

« Nous, on sait ce qu’on vit, on sait qu’on s’aime, notre vie privée ne regarde personne », répondait-elle à ces rumeurs de rupture. Devoir en arriver là, poster une photo pour contrecarrer les attaques, c’est terrible ».

« On s’est toujours dit, avec François, que chacun avait sa carrière, son métier et qu’on n’avait pas à s’afficher ensemble, disait-elle. Mais si on ne le fait pas, on dit qu’on est séparés. Quoi que l’on fasse, ça nous retombe dessus. Mon père me répète toujours l’expression : ‘La bave du crapaud n’atteint pas la blanche colombe.’ Mais si, ça atteint, ça fait mal, ça crée des chocs. C’est pénible pour la famille et déstabilisant pour les amis ».

Par ailleurs, Julie Gayet est un pilier de François Hollande qui multiplie les apparitions et alimente les rumeurs d’une candidature en 2022.

S’il peut compter sur sa fiancée, ses collègues au PS ne semblent pas ravis d’après Le Parisien.

Rémi Féraud, proche d’Anne Hidalgo, l’a invité à faire preuve de modération dans ses sorties médiatiques. « J’ai beaucoup de considération pour François Hollande, mais il devrait garder une parole d’ancien président, peut-être plus rare », juge-t-il.

« Ce n’est pas une candidature qui s’impose naturellement, reconnaît de son côté Patrick Kanner, son ancien ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports. Il semble disponible mais il n’organise pas la restructuration d’une éventuelle candidature. Hollande n’est pas illégitime : il incarne une sensibilité politique sociale-démocrate. Mais il n’est pas le seul ».

Laisser un commentaire

Close