Close
Johnny Hallyday, J’adore la France, mais c’est stressant

Johnny Hallyday, J’adore la France, mais c’est stressant

Si la France va si mal, c’est que les français ne savent plus s’amuser, regrette Johnny Hallyday, qui passe une bonne partie de l’année à Los Angeles.

Le chanteur qui a soutenu Nicolas Sarkozy à la dernière élection présidentielle a un avis tranché sur la crise en France.

‘Aux États-Unis, ils ont la même crise que chez nous et dans le monde entier mais ils s’en sortent’, affirme le chanteur de 71 ans, qui se produit sur scène avec ses potes Jacques Dutronc et Eddy Mitchell.

‘Ils ne se plaignent pas toute la jour­née les Américains?! Il faut s’en sortir, alors ils bossent. Ici, on a l’impression d’être assisté : on bosse pas, on fait les 35 heures, on fait des manifs, la grève… Je trouve ça déso­lant. Ce n’est pas comme ça qu’on s’en sortira’, explique-t-il.
Si la sinistrose règne en France, c’est que les français ont peur de s’amuser.

« Aujourd’­hui, on a peur de s’amu­ser, assure-t-il, c’est mal vu parce que tout va mal. C’est pour ça que la France est triste : personne n’ose s’amu­ser’.

Johnny Hallyday estime ses compatriotes jaloux. « Ici, c’est mal vu d’avoir une belle voiture, alors on a une voiture de loca­tion. C’est pas bien vu d’avoir quelque chose de bien, confie-t-il. Aux Etats-Unis, quand on vous voit avec une belle voiture dans la rue, les gens vous félicitent. Ici, c’est le contraire et c’est choquant quand on rentre. Moi, j’adore mon pays, mais c’est stressant’.

Interrogé sur ses convictions politiques, Johnny Hallyday assure ne plus croire en Nicolas Sarkozy, qui l’a fortement déçu.
‘Je ne crois plus trop en Sarkozy, confesse le rockeur. Comme beau­coup de gens, il m’a déçu. Il ne propose rien de nouveau. C’est quelqu’un que j’aime beau­coup person­nel­le­ment mais je ne crois pas en la poli­tique d’aujourd’­hui’.

Laisser un commentaire

Close