Close
Jenifer maman – les hormones lui jouent des mauvais tours, Ambroise en renfort

Jenifer maman – les hormones lui jouent des mauvais tours, Ambroise en renfort

Si Jenifer a évité une dépression post-natale, après la naissance de son petit Juvanni, son troisième enfant, c’est grâce à Ambroise, qui partage sa vie depuis cinq ans.

Le restaurateur corse a été extrêmement présent, contrairement au père de son second fils, l’acteur Thierry Neuvic.

« C’est son premier enfant, alors qu’il est à fond et il aimerait bien que Jen leur accorde un peu plus de temps », a confié une source au magazine Voici, qui a immortalisé la séduisante brune et son mari ainsi que leur enfant lors d’une visite chez le pédiatre.

Son mari lui reprocherait régulièrement de trop travailler.
Pour le magazine Voici, il s’agit d’un sujet de discorde.

« C’est un peu tendu sur le sujet, en ce moment », fait savoir un proche qui a décidé de se confier sous le sceau de l’anonymat.

Jenifer serait tiraillée entre son rôle de maman et son métier qu’elle adore. Comme toutes les mamans qui travaillent, elle fait de son mieux.

À la naissance de Joseph, fruit de son amour avec Thierry Neuvic, la coach de The Voice n’aurait pas été assez épaulée, et était à l’époque aux prises avec des sentiments contradictoires, et les hormones ‘lui joueraient des mauvais tours ».

Son compagnon l’avait à l’époque laissée seule avec le bébé.
Comme toutes les femmes après avoir donné la vie, Jenifer se « sent fragile, en proie à de multiples sentiments. Les hormones jouent souvent des vilains tours. Le baby blues menace », a précisé une source.

La chanteuse et comédienne aurait apprécié que son homme soit présent.
« Le père doit être là pour seconder et soulager la jeune maman. Sinon, la fatigue et l’énervement viennent vite gâcher ces premiers moments de rencontre », explique au magazine la psychologue Lucile Vogner-Police.
« C’est en se rendant 100% disponible qu’il permettra à la maman de se détendre », a-t-elle ajouté.

Laisser un commentaire

Close