Close
Jean-Luc Mélenchon, Sophia Chikirou la femme de l’ombre dans Ici Paris

Jean-Luc Mélenchon, Sophia Chikirou la femme de l’ombre dans Ici Paris

Jean-Luc Mélenchon, Sophia Chikirou la femme de l’ombre, à l’honneur dans Ici Paris, qui évoque une complicité de cinq ans.

« Le leader de la France Insoumise s’est apaisé, derrière ce changement se cache une bonne fée », rapporte dans un temps le magazine people dans son édition du 12 avril.

Et de préciser que le jolie brune, sa conseillère de com, est à l’origine de ce changement.

Sophia Chikirou est aussi « la travailleuse infatigable qui n’a pas pris un seul jour de congé depuis deux mois ».
Elle se serait imposée comme Le bras droit de Mélenchon. Il est vrai que cet admirateur de Hugo Chavez a considérablement lissé son image depuis le début de la campagne. Beaucoup plus détendu et souriant, moins agressif envers les journalistes…Les bons sondages y sont sans doute pour quelque chose », poursuit Ici Paris.

Et de conclure « Pour faire évoluer un tel homme politique de caractère, il fallut bien une telle femme à son côté : une franche insoumise ».

Sophia Chikirou est aussi présentée par «Point de vue » comme la compagne et directrice de communication de Jean-Luc Mélenchon.

« La campagne et directrice de communication de Jean-Luc Mélenchon n’ira pas à l’Elysée pour la simple et bonne et raison que le candidat de La France insoumise lui-même « ne mettra pas les pieds dans ce palais pourri », indique l’hebdomadaire que fait ainsi état de la prétendue idylle entre le candidat à la présidence de la république et sa directrice de communication.

« S’il garde sa verve légendaire, le candidat de la France Insoumise a su offrir une image moins cassante de sa personne. Et c’est grâce à elle, Sophia Chikirou, diplômée en communication politique et sociale », précise ensuite Point de vue, avant de revenir sur le parcours de cette jeune femme.

Sophia Chikirou est ancienne adhérente au PS. Elle « a commencé sa carrière auprès de Laurent Fabius ». Elle aurait quitté le Parti socialiste après avoir été écartée « de la 21 circonscription de Paris aux législatives de 2006 ».
Pas la suite, elle aurait ‘ intégré’ « la gauche moderne, mouvement social-démocrate créé par Jean-Marie Bockel lors de la politique d’ouverture de Nicolas Sarkozy.

Sa mission en faisant son entrée au Front de Gauche était « de révéler le vrai visage de Jean-Luc Mélenchon ». Et elle a réussi son coup.

Comme l’avait déjà rapporté VSD, la jeune femme avait fait ses armes avec Bernie Sanders aux Etats-Unis, en 2016.

Laisser un commentaire

Close