Close
Jean-Luc Delarue raillé par ses parents

Jean-Luc Delarue raillé par ses parents

De sa relation compliquée avec ses parents, Jean-Luc Delarue l’évoque lors d’un entretien avec Marie Bernard, rédactrice en chef du magazine «Parents d’ado». Ses confidences vont paraître dans un livre intitulé «Dernières confessions», prévu en librairie pour le 15 novembre.
De larges extraits ont été publiés par l’édition suisse du quotidien 20 minutes.
«J’ai traversé toute mon adolescence comme un boxeur sonné», confie l’animateur producteur, emporté à seulement 48 ans par un cancer de l’estomac le 23 août dernier.

«J’ai fait ma scolarité dans un collège de banlieue jusqu’en troisième, puis dans ce que ma mère qualifiait de lycée-poubelle. Dans ma famille, une grosse blague consistait à dire que mon frère et moi serions tous deux fonctionnaires – lui président de la République, et moi facteur. (…) Ce fut très déséquilibrant».

Et il explique ensuite que lorsqu’il était petit, il ne se piquait pas.
«Pourtant, elle (NDLR : sa grand-mère maternelle) regardait toujours mes bras pour voir si je me piquais, et c’est quelque chose qui me plaisait beaucoup, parce que cela signifiait qu’elle faisait attention à moi».
Et à Jean-Luc Delarue de déplorer que ses parents soient « autocentrés».
Heureusement que sa grand-mère était son soutien. «cette grand-mère tellement tournée vers moi, c’est ce qui me permet aujourd’hui de retomber sur mes pattes. (…) Je pense qu’une seule personne suffit pour permettre de s’en sortir affectivement. S’il n’y en a aucune, c’est dur… Mais, si une personne suffit, qu’il y en ait plusieurs, c’est tellement mieux», dit-il.

Laisser un commentaire

Close