Close
Jacques Chirac « aime toujours autant faire enra­ger Berna­dette »

Jacques Chirac « aime toujours autant faire enra­ger Berna­dette »

Même si Jacques Chirac est en piteux état, il aime toujours faire enrager Berna­dette, confie une proche au magazine «VSD », qui consacre un dossier à l’ex président de la république.

L’hebdomadaire nous apprend que l’ex chef de l’Etat s’est octroyé le 11 juillet dernier une petite sortie publique en se rendant au musée du Quai Branly pour voir l’ex­po­si­tion en son honneur.

Cette visite lui a fait le plus grand bien. Et désormais il sort presque tous les jours, souvent pour se rendre à son bureau.

«Il y reçoit le peu d’amis qui viennent encore le voir, quelques colla­bo­ra­teurs de son ancien staff aussi, précise cet intime de l’ex président. Ensemble, nous rions toujours, de tout, de rien, de nos bêtises. Il raconte ses blagues grivoises, parle des femmes, d’art… Mais jamais de poli­tique. Encore moins des atten­tats».

«Je pense qu’il regrette nos sorties au restau­rant ou à La Palette, un bistrot de Saint-Germain », ajoute par ailleurs ce proche avant d’ affirmer, qu’à la maison, c’est toujours aussi très animé, surtout lorsque l’ex président de la république fait enrager Bernadette.

«Il aime toujours autant faire enra­ger Berna­dette. Il la tutoie, ce qu’elle ne supporte pas, l’ap­pelle Bobonne, rapporte un de ses amis. L’an­née dernière, encore, à Agadir, au Maroc, alors qu’elle revient de chez le coif­feur avec une coupe, disons, bizarre, il l’apos­trophe : “T’au­rais pu aller chez le coif­feur, au lieu de te bala­der toute la jour­née?!” Vexée, elle peut lui répondre le soir : “T’es vieux, manges ta soupe. ».

Laisser un commentaire

Close