Close
Ingrid Chauvin, emprise d’un pervers narcissique, réglement de compte familial

Ingrid Chauvin, emprise d’un pervers narcissique, réglement de compte familial

En attendant de régler ses comptes avec son ex-mari Thierry Peythieu avec lequel elle serait toujours brouillée, comme le rapportait le magazine « Closer », Ingrid Chauvin s’en prend aux revers narcissiques et s’engagea contre les violences intrafamiliales.

C’est dans le cadre de son implication auprès de l’association AJC, qui lutte contre la violence morale intrafamiliale.

Son engagement, l’héroïne de « Demain nous appartient », la série proposée sur TF1 le précise dans un post sur sa story Instagram.

« Culpabilisation », a commenté celle qui a annoncé l’an dernier la fin de son histoire avec Thierry Peythieu, le père de son fils Tom.

Et de reprend ensuite une phrase de Chantal Paoli-Texier, la présidente de l’association AJC, qui précise une définition du pervers narcissique et la manière de se sortir de ses griffes.

«L’auteur accuse l’autre de ce qu’il est, dit ou commet… Il se sert de l’identification projective, aussi appelée l’effet miroir. Cette inversion des rôles crée une culpabilité chez la victime, qui finit par se convaincre que tout est de sa faute », a-t-elle indiqué.

Et à Ingrid Chauvin de relayer : la victime « ne réalise pas qu’elle est privée de sa libre pensée, elle se voit au travers du regard de l’auteur ».

Laisser un commentaire

Close