Close
Igor et Grichka Bogdanoff placés en garde à vue pour soupçons d’escroquerie

Igor et Grichka Bogdanoff placés en garde à vue pour soupçons d’escroquerie

Igor et Grichka Bogdanoff ont été, ce mardi 19 juin, placés en garde à vue, sur soupçon d’escroquerie, rapporte BFM TV.

Aucun autre détail n’a été livré sur cette affaire.

Il s’agit de la seconde garde à vue d’Igor Bogdanoff en l’espace de huit mois.

En novembre 2017, l’essayiste de 68 ans avait été interpellé par la police après avoir tenté de s’introduire au domicile de Julie Jardon, sa compagne de l’époque qui avait fini par le remplacer par un autre.

La jeune femme, de 44 ans sa cadette, expliquait les raisons de la violence de son ex.

«Je tiens à rétablir la vérité sur ce qu’il s’est passé à la suite de sa garde à vue. Igor Bogdanoff a véhiculé dans les médias des faits parfaitement erronés. Après ses déclarations, j’ai subi des attaques sur les réseaux sociaux, mon image a été écornée, ma vie privée salie », a-t-elle déclaré.

Julie Jardon expliquait ensuite qu’après être entrée chez elle avec son nouveau compagnon, celui-ci aurait été agressé par le scientifique.

Pour le chroniqueur des Grosses Têtes sur RTL, son ex était influencée par son nouveau compagnon, qui avait appelé la police.

«Il a appelé la police sachant que j’étais dans l’appartement de Julie. Á partir de là, la déformation commence. Au moment où les gendarmes appelés par cette personne arrivent dans l’appartement, Julie est décontenancée, perdue.
Elle laisse faire. Malheureusement, je suis conduit hors de l’appartement par les policiers », précisait–il, avant de faire cas de la manipulation dont serait victime Julie Jardon.

«Elle est malheureusement manipulée, sous influence. Elle a déposé une plainte conjointe contre moi. C’est lui qui l’a inspirée dans sa démarche juridique. Elle aurait été incapable de déposer une plainte contre moi. Ce qu’elle dit, elle le dit sous dictée de son nouveau compagnon. Tout cela est le produit d’une manipulation », déplorait le chroniqueur.





Laisser un commentaire

Close