Close
Gilles Bouleau, «J’ai un peu honte », confidence sur une affaire d’agression sexuelle

Gilles Bouleau, «J’ai un peu honte », confidence sur une affaire d’agression sexuelle

Journal star de TF1, Gilles Bouleau serait un peu honteux de sa réaction à la suite d’une révélation sur une affaire d’agression sexuelle.

Il a eu un moment de schizophrénie, alors qu’il officiait en qualité de correspondant pour la première chaîne et LCI à Londres et Washington.
France Dimanche revient sur cet épisode, en reprenant les confidences du présentateur du JT de TF1.

S’il a honte, c’est en raison de son comportement vis-à-vis de l’affaire DSK. L’ancien patron du Fonds Monétaire International a été accusé d’agression sexuelle par une femme de chambre de l’hôtel Sofitel, Nafissatou Diallo.
«J’ai un peu honte parce que pendant toutes ces années où j’étais aux États-Unis, je me suis enorgueilli de faire du journalisme propre », confie-t-il sur TMC le 11 mai dans le cadre du documentaire Le Crash DSK.

Ce qu’il regrette, c’est d’avoir passé des heures sur un pliant, « comme un pêcheur à la ligne, à traquer, à regarder Dominique Strauss-Kahn », qu’il connaissait peu.

Il avait cependant croisé l’ancien ministre deux fois au FMI, et a pour l’épouse de celui-ci, Anne Sinclair, « une très grande estime ».
Gilles Bouleau a eu un moment de schizophrénie. Il s’était demandé ce qu’il faisait là.
Il avait l’impression d’être un paparazzi.

Laisser un commentaire

Close