Close
Gérard Depardieu « hanté » par la mort de son fils Guillaume

Gérard Depardieu « hanté » par la mort de son fils Guillaume

Gérard Depardieu s’est confié lors d’un entretien avec Gala, où il évoque le décès de son fils, Guillaume. Très critiqué suite à sa décision de quitter la France pour s’installer en Russie pour des raisons fiscales, l’acteur brise une nouvelle fois le silence dans les pages de Gala, où il évoque sa vie en Russie.
Et après s’être livré sur les politiques, il évoque le décès de son fils Guillaume, regrettant de n’avoir pas été proche de lui.
« Je n’ai pas été suffisamment proche de Guillaume, ni de mes autres enfants. Je sens tous les jours ce manque », confie Gérard Depardieu, qui cinq ans après la décès de son fils, en veut toujours à la justice, qu’il rend responsable de ce drame.
« Guillaume a eu la malchance d’être un écorché, d’avoir été condamné par la justice, par une juge d’application des peines qui, on peut le dire, l’a tué. On ne condamne pas un enfant de 17 ans à trois ans de prison ferme pour détention de 2 grammes d’héroïne », regrette l’acteur, affirmant ensuite que c’est à partir de là que son fils est allé à la dérive.
« C’est à partir de ce moment là que Guillaume a été complètement atteint », affirme Gérard Depardieu, qui s’est pas ailleurs expliqué sur son soutien à Nicolas Sarkozy, affirmant qu’il aurait pu faire pareil avec Bernard Tapie il y a quelques années, bien que celui-ci ne soit pas sa tasse de thé.

Laisser un commentaire

Close