Close
Gérard Depardieu en roue libre chez Claire Chazal, pontages, asthme, le diabète, le surpoids

Gérard Depardieu en roue libre chez Claire Chazal, pontages, asthme, le diabète, le surpoids

Gérard Depardieu sera l’invité ce soir de Passage des Arts, l’émission de Claire Chazal, sur France 5. Il se lâche. C’est à partir de 20h30.

Le Parisien qui a un peu visionné l’émission, relaye quelques confidences de l’acteur, toujours en pleine présentation de son ouvrage « Ailleurs ».

Il raconte les pense-bêtes qu’il collait sur John Malkovich en cas de trou de mémoire, les « journalistes à la c*n », la religion (« J’adore. Pas les catholiques. J’aime les juifs ».

Gérard Depardieu assure par ailleurs qu’il ne boit plus, « Ou alors très
vite ».

La crise sanitaire est aussi évoquée, et confirme qu’il n’a toujours pas le droit au vaccin alors qu’il est dans une situation de fragilité.
«Les cinq pontages, l’asthme, le diabète, le surpoids… », a-t-il listé.

« Le pouvoir, c’est la liberté », « l’éternité du présent, je la retrouve ailleurs », a par ailleurs lancé l’acteur chez Claire Chazal.

Quelques mois plus tôt, il affirmait « que (la France) est triste », que « [Les Français] sont très tristes ».

« D’ailleurs, je ne les vois pas, parce que quand je suis ici je sors très peu. Et quand je ne suis pas là, je suis ailleurs », a-t-il indiqué, en référence au titre de son ouvrage. Il affirmait qu’il allait bouger après avoir été coincé dans son château à cause du Covid-19.

« Mais là, je cherche à tout vendre. J’ai déjà vendu tous les restaurants, là je vais vendre ça bientôt. Je pense que je vais vendre le château et le vignoble. Peut-être… c’est en pourparlers, on va voir », a confié celui qui a vécu à Novosibirsk, en Sibérie, « avec un ami ». C’était à « Saransk, à côté de la Mordovie.
« Tu te croirais dans la Dolce vita, il y a des paysages magnifiques », a assuré Gérard Depardieu.

Laisser un commentaire

Close