Close
François Cluzet, ça chauffe avec Fabrice Lucchini -Le conflit relancé

François Cluzet, ça chauffe avec Fabrice Lucchini -Le conflit relancé

Suite à sa salve contre le chef de l’Etat et sur la gestion de la crise la crise sanitaire, Fabrice Lucchini est pris à partie par François Cluzet.

Ce dernier est de passage ce week-end sur RTL, nouvelle étape de la promotion de son dernier film, occasion de répondre à Fabrice Luchini, qui a dénoncé le couvre-feu.

L’acteur émérite n’a plus envie d’aimer ce gouvernement.
« On ne comprend pas ce que ce gouvernement fait. La panique de Véran. L’accent qui s’éteint de Castex. C’est terrifiant, c’est morbide, c’est sordide », a balancé l’acteur de 68 ans, qui pourtant un proche du chef de l’Etat.

« Ce qui m’hallucine, c’est la prophétie de Jules Romains, c’est Knock, a-t-il indiqué. On en arrive à Knock, on connaît la réplique quand le toubib débarque et qu’il dit : ’Mais qu’est-ce que vous avez fait de mon village ? Il n’y a plus que des hôpitaux !’ ».

« On vit une chose où on ne comprend pas, c’est ça qui est terrifiant ! On ne comprend pas ce que ce gouvernement fait ! La panique de Véran, l’accent qui s’éteint de Castex. C’est terrifiant, c’est morbide, c’est sordide ! On a plus envie d’aimer ce gouvernement, ni rien ! ».

Si Fabrice Luchini est soutenu par Nicolas Bedos, on ne peut pas en dire autant de François Cluzet, qui avait déjà balancé sur Jean-Marie Bigard.

« Tous ces gens-là nous font un mal fou. Je m’en réfère à ceux qui sont plus à même de nous dire comment il faut faire face à un fléau dont on ignore tout », a-t-il lancé, les exhortant à propager en cette période délicate des messages de tolérance et d’espoir.

François Cluzet veut les voir se cantonner à leur métier d’humoriste avec trois ‘H’ : humour, humour et humour ».

Laisser un commentaire

Close