Close
La Fouine « J’étais triste de voir ma mère au tribunal »

La Fouine « J’étais triste de voir ma mère au tribunal »

De son passé trouble et de ses années galère, La Fouine en parle lors d’un entretien avec « VSD », où il confirme au passage son intérêt pour rejoindre comme juré The Voice, le télé-crochet de TF1, présenté par Nikos Aliagas.

« C’est à 14-15 ans que tout a basculé. Mon père n’avait plus de travail, il est retourné à Casablanca, mes parents ont divorcé, ma mère a vendu les instruments pour payer les loyers jusqu’à l’expulsion », se souvient le rival historique de Booba, interrogé sur le moment où son destin à basculé.

« On a déménagé dans une cité où il y avait pas mal de toxicos. J’ai été renvoyé de l’école », regrette le rappeur, qui s’est ensuite engagé dans une spirale infernale marquée par les vols et la drogue.

« J’étais triste de voir ma mère venir au tribunal des mineurs. Je pleurais souvent », se rappelle le rappeur, placé à l’âge de 16 ans dans un foyer, où il était suivi par « des psys ».

Pour la juge pour enfants du tribunal de Versailles, la prison, c’était l’échec

« Pour la juge pour enfants du tribunal de Versailles, la prison, c’était l’échec. Après un vol à main armée, elle m’a expliqué qu’il n’y avait pas d’autre solution, mais elle a choisi Osny, loin de chez moi », poursuit-il.

La Fouine n’a eu la vie sauve que grâce à sa rencontre avec la maman de sa fille, Fatima.
« J’ai voulu faire les choses bien », indique celui qui a fait ses grands débuts au cinéma avec « À toute épreuve », aux côtés de Samy Seghir et Marc Lavoine. Il y endosse le rôle de de Scarface, un caïd.

Ancien juré de Popstars, La Fouine espère par ailleurs rejoindre The Voice, qui manque de « musiques urbaines ».





Laisser un commentaire

Close