Close
Emmanuel Macron critiqué après sa fête à La Rotonde : « Je les emmerde »

Emmanuel Macron critiqué après sa fête à La Rotonde : « Je les emmerde »

Des gens qui critiquent sa fête à La Rotonde, à l’issue de sa qualification au deuxième tour de la présidentielle, Emmanuel Macron n’en a que faire.

Dans le livre, de Philippe Besson, « Un personnage de roman », qui sort aujourd’hui, il est question de la séquence de «La Rotonde», qui a fait beaucoup parler.
« La Rotonde ? J’assume totalement. C’est pour nous. On fête avec les gens qui ont fait et je les emmerde. C’étaient pas des people, c’étaient des courageux », a—t-il lancé avant de s’en prendre aux électeurs du Front National, à l’origine de cette polémique.

«Qu’ils aillent à Montretout chercher les châteaux. Chez moi, on fait et on fête », dit-il à propos de la demeure familiale de Marine Le Pen.
En entretien avec «Le Parisien» à l’époque, Stéphane Bern a apporté son soutien à Emmanuel Macron avec qui il a diné à la Rotonde, précisant que c’est là qu’Eric Zemmour déjeune tous les jours.

« Ce n’était pas une soirée bling-bling. Ou alors, ça m’a échappé. C’est un mauvais procès. Faut arrêter. Eric Zemmour, pour citer une référence qui plait au Front national, déjeune tous les jours à la Rotonde », expliquait l’animateur.

«Après tout, c’est une brasserie de quartier pas chère du tout (NDRL : le plat est à 28 euros environ). Et comme Emmanuel Macron l’a rappelé, c’est là qu’il a lancé son mouvement. C’est un retour aux sources, une marque de fidélité et d’engagement », précisait-t-il par ailleurs.
Il assurait aussi qu’Emmanuel Macron n’a pas changé.

«Je l’ai trouvé d’une humilité extrême. Et surtout, quand il vous serre la main, il vous regarde dans les yeux et à ce moment-là, vous êtes la personne la plus importante du moment. Il n’y a que chez la reine d’Angleterre et quelques têtes couronnées que j’ai vu ça. Il y a tellement d’autres politiques qui vous serrent la main en regardant par-dessus votre épaule, c’est insupportable. Lui a conscience des choses », précisait-t-il.





Laisser un commentaire

Close