Close
DSK « retour extrêmement hypothétique » selon Jérôme Sainte-Marie

DSK « retour extrêmement hypothétique » selon Jérôme Sainte-Marie

Le retour de DSK à la politique semble compromis, même dans le perspective où celui-ci arrive à mettre fin à ses déboires judiciaires dans lesquels, il est empêtré depuis l’éclatement de l’affaire du « Sofitel ».

Cette affaire, l’ex patron du Fond Monétaire International vient d’y mettre fin après avoir signé un accord financier avec Nafissatou Diallo, qui l’avait accusé d’agression sexuelle. Il reste cependant mis en examen dans le cadre de l’affaire du Cartlon.
Son retour aux affaires est cependant compromis à cause de l’affaire du Carlton indique Jérôme Sainte-Marie, directeur général adjoint de l’institut CSA, lors d’un entretien avec « Direct Matin », « Depuis, le politique s’est mis entre parenthèses », note-t-il, expliquant que les français ont définitivement tourné la page DSK, «  considérant que c’était une affaire privée qui ne disait rien sur l’attitude de la gauche en général ».
Et d’expliquer ensuite que le comportement de l’ex mari d’Anne Sinclair « parait en décalage avec ce que les Français attendent des hommes politiques ».
« C’est pourquoi son retour me parait extrêmement hypothétique », souligne Jérôme Sainte-Marie, qui refuse cependant d’enterrer DSK, citant en exemple le cas de Silvio Berlusconi en Italie, qui a réussi à revenir sur les devants de la scène après avoir été inquiété par la justice à plusieurs reprises.
Et d’expliquer ensuite que DSK a un autre handicap, celui de l’âge :  « il y a aussi le phénomène de l’âge : de nouvelles générations politiques apparaissent ».
Jérôme Sainte-Marie explique néanmoins que la réputation de DSK en tant qu’ économiste reste intacte. « l’opinion le considère toujours crédible sur ces sujets. Les Français ne sont pas dans une forme de vengeance ni de rancœur envers lui comme s’il était associé à un scandale public », fait-il savoir.





Laisser un commentaire

Close