Close
Côté beauf, lourd, les collaboratrices de Pierre Ménès se lâchent

Côté beauf, lourd, les collaboratrices de Pierre Ménès se lâchent

L’étau semble se resserrer sur Pierre Ménès, qui se serait illustré par un comportement indélicat à l’encontre de plusieurs journalistes. Il est accusé d’agression sexuelle.

Le Parisien revient sur cette affaire consécutive à la diffusion du documentaire de Marie Portolano qui dénonce le sexisme dans le journaliste sportif.
Les reprochés remontent à 2016, alors qu’elle travaille au Canal
Football Club, le rendez-vous hebdomadaire de Canal Plus.
Le chroniqueur lui aurait soulevé la jupe, avant de lui attraper lesfesses. Elle l’aurait giflé.

Et depuis, la parole est libérée, et plusieurs journalistes qui ont collaboré avec Pierre Ménès ont dénoncé ses agissements et certaines refusent de témoigner.

«C’est délicat, c’est un homme de pouvoir. Même en off, j’ai peur que lui et ses soutiens me reconnaissent et nuisent à ma carrière », explique une journaliste.
Une autre a accepté de se livrer sous couvert d’anonymat et affirme que Pierre Ménès n’est pas conscient de ses actes.

«Pierre, c’est un mec à l’ancienne. Il se croit entre co**lles et n’a pas les codes du nouveau monde, dont il refuse le changement », a-t-elle indiqué. C’est son côté beauf. Il ne s’est même pas rendu compte que ses gestes étaient déplacés (…) C’est bien sûr inexcusable. Maintenant, dans sa tête, il n’y a aucune connotation sexuelle ».

Laisser un commentaire

Close