Charlene Wittstock s’est confiée dans les pages de  Madame figaro.


Et évidemment, la jolie sud-Africaine qui épousera le Prince Albert II en juillet prochain, n’a pas manqué d’évoquer cet événement, un conte de fée, confie-t-elle.
« C’est un moment très excitant pour moi, déclare Charlene Wittstock dans Madame Figaro. Je pense que n’importe quelle femme qui a la chance d’être aimée par l’homme qu’elle aime vit un conte de fées. Le mariage en est la concrétisation ».
La jeune femme de 33 ans a déjà commencé à apprendre le français pour être plus proche de ses  sujets.
« La langue française est probablement l’une des plus belles au monde. Je parle un petit peu et j’arrive à suivre les conversations, mais je pense qu’il faudra du temps pour me perfectionner », a-t-elle ajouté.