Close
Charlène de Mariés au premier regard «On a peur de ne pas plaire à l’autre »

Charlène de Mariés au premier regard «On a peur de ne pas plaire à l’autre »

S’il est une chose que Charlène de Mariés au premier regard craignait, c’était de déplaire physiquement à Florian, l’homme qu’elle allait épouser.

« C’était un état de stress que je n’avais jamais connu, même quand on passe des diplômes. Je crois que c’est 1 000 fois au-dessus, confie la jeune femme à PurePeople. Évidemment que l’on a peur de ne pas plaire à l’autre. Puis j’ai suivi mes propres codes, j’ai mes propres traditions et mes valeurs. Et on ne sait pas comment ce sera en face. On a peur de décevoir son futur mari et sa belle-famille ».
Mais, elle a été séduite la première fois qu’elle l’a vu.

«J’ai fait : « Wahouuu, mon dieu. » Quand on fait une aventure comme celle-ci, on laisse de côté le physique. On fait des concessions en se disant qu’on ne va pas rencontrer une gravure de mode. Donc forcément, quand je l’ai vu, je l’ai trouvé super beau. Je me suis demandé ce qu’il faisait là. Je dois avouer que j’ai eu peur. Je me suis dit qu’un aussi beau garçon pourrait me faire souffrir. Par le passé, j’en ai fait un peu les frais, ça ne m’a pas franchement rendue heureuse. Donc j’espérais qu’il était là pour les bonnes raisons et que ce n’était pas un séducteur », dit celle qui a refusé de changer pour plaire à son prétendant.

«J’avais vraiment envie de me montrer telle que j’étais. Je ne voulais pas qu’on me dise oui à tout prix. Si c’était le cas, je voulais que ce soit pour la personne que je suis. Je suis loin d’être parfaite, j’ai des formes. Mais soit il me prenait telle que j’étais, soit il ne me prenait pas ».





Laisser un commentaire

Close