Close
Caroline de Monaco, « son monde s’effondre », son mari fragilisé, après la mort de sa cousine

Caroline de Monaco, « son monde s’effondre », son mari fragilisé, après la mort de sa cousine

Si Caroline de Monaco fait montre de discrétion ces derniers temps, ce serait en « raison des revers de la vie », dont le dernier, le décès de sa disparition de sa cousine la baronne de Massy.

Mais elle serait aussi tourmentée par son mari, le prince Ernest-August de Hanovre, affaibli par la maladie, peut-être un cancer.

La crise sanitaire du Covid-19 n’aurait pas arrangé les choses, indique le magazine Bunte, qui donne de bien tristes nouvelles de l’ainée des Grimaldi. « Son monde s’effondre », indique le média allemand, qui revient surtout sur le déroulement des funérailles de sa cousine, la baronne de Massy la semaine dernière. Elle a perdu la vie le 10 juin dernier à l’âge à 73 ans des suites d’une longue maladie.

« Des adieux poignants, à la fois sobres et solennels ».
De cette cérémonie d’adieu, le magazine « France Dimanche » en faisait état.

Si Caroline de Monaco est fragilisée et anéantie par cette disparition et par les ennuis de son mari, ce fut aussi le cas de sa sœur, la princesse Stéphanie de Monaco, « pour qui la défunte, emportée le 10 juin à 73 ans par une longue maladie, était devenue une mère de substitution et un soutien dans faille ».
« En la cathédrale Notre-Dame-Immaculée de Monaco, là même où se sont déroulées, il y a 38 ans, les obsèques de Grace, puis en 2005, celles de Rainier III », précise la publication.
« Dans nos vies, les coups droits sont parfois hésitants, les revers du quotidien sont déroutants. Mais entrainés par le christ, nous sommes sûrs de gagner la match, car c’est lui qui nous libère du filet de la mort et nous appelle à vivre de sa vie. Le trophée qui nous est promis, c’est la gloire éternelle, c’est le bonheur de voir Dieu », a déclaré le père Philippe Blanc.

Laisser un commentaire

Close