Close
Caroline de Monaco, incomprise, pleine de volonté, Charlène réplique à sa belle-soeur

Caroline de Monaco, incomprise, pleine de volonté, Charlène réplique à sa belle-soeur

Si Charlène de Monaco n’a pas réussi à trouver sa place sur le Rocher, où elle a quitté en mars dernier, ce serait en partie en raison de l’omniprésence de sa belle-sœur, Caroline de Monaco, la vraie première dame officieuse.

L’ainée des Grimaldi serait celle qui contrôlerait tout au sein du palais. La princesse de Caroline de Monaco n’aurait jamais œuvré pour faciliter le quotidien de sa belle-sœur, auquel elle aurait reproché de ne pas se plier au protocole et le manque d’effort.

Charlène de Monaco ne s’exprimerait correctement le français une quinzaine d’années après son entrée dans la famille princière.

Une proche citée par le magazine « Paris Match » se porte à son secours et affirme la maman de Gabriella et Jacques pleine de bonne volonté.

« Elle était pleine de bonne volonté, mais elle s’est vite sentie jugée et incomprise », a indiqué cette source qui a décidé de se confier sous le seau de l’anonymat.

Pour se protéger, Charlène de Monaco n’aurait pas hésité à s’enfermer.
«Tous ses moindres faits et gestes ont été scrutés. À commencer par une simple coupe de cheveux qui a fait la une des médias en décembre dernier », est-il par ailleurs rappelé.

Ce choix capillaire, Charlène de Monaco a eu l’occasion d’en parler dans les colonnes de Point de Vue.

«J’en avais envie depuis longtemps, le style me plaît, c’est tout », a expliqué celle qui est perçue sur le Rocher comme «pétrie d’ennui lors des cérémonies officielles ».

Laisser un commentaire

Close