Close
Carla Bruni, « ça a été d’une brutalité », Nicolas Sarkozy ne peut rien pour la protéger

Carla Bruni, « ça a été d’une brutalité », Nicolas Sarkozy ne peut rien pour la protéger

Avec courage, Carla Bruni s’est souvenue d’une période douloureuse dans sa vie, « une blessure intime qu’elle a vécue et qui la hante encore plus jour après jour ».

Cette blessure, le magazine Ici Paris y revient, en reprenant les confidences livrées par la chanteuse.

C’était au début de sa relation avec l’ancien président de la République, une période à la fois heureuse et très compliquée pour son égo puisqu’elle a essayé des remarques sexistes.
Pourtant, Carla Bruni comme elle le rappelle, a commencé à travailler dès l’âge de 19 ans.

« J’ai été habituée à être jugée pour ce que je faisais, moi, et non pas pour mon mari. Ça m’a stupéfaite et ça se me stupéfie encore. Ça me stupéfie encore qu’après trente ans de travail, on vienne encore me dire : ‘Ça vient de ton mari’, a déploré l’ex-première dame, actuellement en tournée.
La maman de deux enfants ne garde pas forcément un bon souvenir de son passage à l’Élysée, où ses moindres gestes étaient épiés. Carla Bruni évoque cette période comme un calvaire.

« J’avais peur moi, de faire quelque chose qui n’allait pas. J’avais peur tout le temps que quelqu’un invente ou raconte quelque chose », a déclaré celle dont le rapport aux médias a été chamboulé.
«J’ai été très confiante avant. Mais ça a été d’une telle brutalité que j’ai dû me mettre aux abris », s’est-elle rappelée.

Laisser un commentaire

Close