Close
Benoît Duquesne mort avant de déguster une bière et un melon

Benoît Duquesne mort avant de déguster une bière et un melon

De la mort de Benoît Duquesne, qui a perdu à la vie le 4 juillet dernier à l’âge de 56 ans, il en est question dans Closer, qui livre des précisions sur les circonstances de ce drame.

« Benoît avait des rendez-vous ce matin, qu’il n’a pas honorés, ce qui n’est pas dans ses habitudes. Sans nouvelles de lui, son rédacteur en chef s’est rendu chez lui et l’a découvert mort ” avait raconté dans les colonnes du Parisien ” Thierry Thuillier, directeur des programmes et de l’information de France 2, rappelle tout d’abord le magazine people.

Closer affirme que le journaliste serait décédé la veille au soir « sur sa péniche amarrée à l’Ile-Saint-Denis, alors qu’il s’apprêtait à déguster, seul, une bière et un melon ».

« La grande faucheuse ne manque pas d’audace, car ce soir-là était diffusé le premier hors-série de “ Complément d’enquête ” consacré à Bernard-Henri Lévy ”, commente par ailleurs Closer, qui rappelle qu’une autopsie a été pratiquée et dont les résultats n’ont pas encore été communiqués.

Benoît Duquesne victime d’une crise cardiaque

Il aurait succombé à une crise cardiaque. Une première alerte aurait lieu au début de l’année.
Suite à sa mort brutale, plusieurs personnalités y ont, on le rappelle, réagi, et c’est le cas notamment de son collègue, Laurent Delahousse.

« Il nous disait hier soir ‘au revoir’ sur France 2 à la fin de son magazine Complément d’enquête », commente le présentateur vedette du journal de France 2.

« Aujourd’hui, c’est toute une profession et la rédaction de France 2 qui sont en deuil. Benoît Duquesne, qui allait avoir 57 ans, est décédé ce matin à Paris », a-t-il rappelé avant de revenir sur le parcours du présentateur de « Complément d’Enquête », qui comme lui, est originaire du nord de la France.

« Il fut grand reporter, rédacteur en chef, correspondant à Londres, mais aussi présentateur du journal. Il aimait l’actualité, ses colères comme ses émotions. Ce journal, ce soir, est le sien, dédié à sa passion, sa rigueur, qu’il aimait transmettre à ses équipes », a déclaré le supposé compagnon d’Alice Taglioni.





Laisser un commentaire

Close