Close
Benjamin Castaldi perd ses nerfs face à Guillaume Genton, un malaise dans TPMP

Benjamin Castaldi perd ses nerfs face à Guillaume Genton, un malaise dans TPMP

Alors que Touche pas à mon poste, l’émission de Cyril Hanouna sur C8, revenait sur cette fillette blessée par un chien, Benjamin Castaldi était remonté à la suite des confidences choquantes de Guillaume Genton.

Le producteur préfère sauver son chien plutôt qu’un enfant.
«  Faut-il euthanasier l’animal ? », est-il demandé aux chroniqueurs, qui sont divisés sur la question.

«Un chien qui mord, malheureusement c’est la règle », explique Benjamin Castaldi. «Quand il y aura un mort, tu vas faire quoi ? Une belle émission où l’on pleure et où tu vas inviter la dame ? C’est trop tard après. Moi je préfère mes enfants aux chiens ».

Et à l’ex-présentateur de Secret Story, au prise avec des ennuis financiers, d’ajouter : «Un chien qui a goûté le sang doit être supprimé. J’ai une petite cousine qui a perdu la moitié du visage, la moitié de la gorge et on voyait sa trachée. Elle a un appareil pour respirer. Et on fait quoi après, on va pleurer encore ? ».

« On a ramassé la joue de ma petite cousine sur la table avec les cordes vocales à l’air et ça s’est arrêté à quelques centimètres de la jugulaire. On ne peut pas prendre de risques. Un chien qui a mordu va recommencer », a raconté Benjamin Castaldi furieux.
Et il semblait l’être encore plus à la suite de l’intervention de Guillaume Genton, qui déplore qu’un chien soit toujours considéré comme sous-espèce.

«Comme un objet qu’on jette à la poubelle et qu’on tue dès qu’il y a un problème. Ce sont des êtres vivants dotés d’une sensibilité. Ils ont le droit de vivre. Il existe d’autres moyens que les tuer pour les mettre hors d’état de nuire. Pourquoi on ne fait pas ça avec les humains ? A ce moment-là, un humain qui en agresse un autre il faut le tuer immédiatement », a-t-il indiqué.
Et à la question : « Sauveriez-vous votre chien ou un bébé que vous ne connaissez pas dans un incendie ? », le producteur a confirmé qu’il sauverait son chien, qui est comme son bébé.

Laisser un commentaire

Close