Close
Les attaques de Valérie Trierweiler contre Ségolène Royal censurées

Les attaques de Valérie Trierweiler contre Ségolène Royal censurées

Les attaques de Valérie Trierweiler sur Ségolène Royal ont été censurées par les éditions les ‘Arènes’, qui auraient contraint l’ex première dame a expurgé ‘Merci pour ce moment’ de quelques passages diffamatoires. La journaliste de ‘Paris Match’ a en effet déballé dans son livre sur sa relation avec François Hollande qui en prend pour son grade. Il est en dépeint sous un mauvais jour.

Il est même affirmé qu’il ne portait pas dans son coeur les classes populaires.
L’ex candidate à la présidence de la république, Ségolène Royal, a quant à elle été épargnée et pour cause !

Quelques passages à son sujet jugés diffamatoires ont été supprimés à la relecture affirme ‘Le Nouvel Observateur’ dans son édition du 11 septembre.

Des passages sur Ségolène Royal, jugés ‘diffamatoires’ ont été ‘supprimés’ pendant la relecture.

D’après l’hebdomadaire, quatre personnes, ‘les quatre mousquetaires’, auraient participé à la relecture de ‘Merci pour ce moment’.

Il s’agit de Laurent Beccaria, patron des Arènes, la maison d’édition qui publie cet ouvrage, l’agent littéraire Anna Jarota, Folrent Massot, éditeur aux Arènes, et Patrick de Saint-Exupéry, co-fondateur de la revue trimestrielle XXI.

Certains passages jugés ‘trop durs’, ont été supprimés. L’ex première dame aurait par ailleurs été exhortée à ‘développer les moments heureux partagés avec François Hollande’.

Laisser un commentaire

Close