Close
Ary Abittan, retrouvailles glaciales avec son accusatrice, de gros enjeux au tribunal

Ary Abittan, retrouvailles glaciales avec son accusatrice, de gros enjeux au tribunal

C’est en ce mois de mai qu’Ary Abittan, le héros de la sage Bon Dieu, devrait faire à Camille, son ex-maitresse, qui l’accuse de viol et d’agression sexuelle.

Les faits reprochés à l’acteur de 48 ans se seraient produits dans la nuit du 30 au 31 octobre dans son domicile parisien situé dans le 8e arrondissement de Paris. Il risque 15 ans de prison.

Sa présumée victime serait une jeune femme de 23 ans, une étudiante, avec laquelle il aurait entretenu une relation avec lui “sans être sa compagne officielle”. Elle serait prénommée Camille.

Cette jeune femme – dont aucune photo n’a été diffusée – aurait rejoint Ary Abittan dans son appartement à la suite d’un échange téléphonique dans la soirée.

«Le couple aurait eu une première relation sexuelle protégée. Lors d’un deuxième rapport, le comédien aurait exprimé l’envie d’une pratique sexuelle “non conventionnelle », rappelait le magazine Le Point, repris par Closer.

Camille aurait clairement exprimé son refus, aurait-elle affirmé aux juges. Son avis, le comédien n’en aurait pas tenu compte. Les juges doivent désormais déterminer cette zone sombre du consentement, en se basant uniquement sur les déclarations des deux parties. Ce n’est pas une mince affaire.

Lorsqu’il a été interrogé par les enquêteurs à la suite de la plainte déposée à son encontre, Ary Abittan serait tombé des nues.

L’humoriste, papa de trois filles, dont l’une aurait l’âge de sa présumée victime, « aurait d’abord clairement contesté les faits, avant d’être confronté à un élément matériel “incriminant” saisi lors d’une perquisition à son domicile.
«Face à des indices graves et concordants, le magistrat a donc décidé sa mise en examen pour viol ».

Leurs retrouvailles prévues dans quelques jours devant un tribunal parisien s’annoncent glaciales.

Laisser un commentaire

Close