Close
Ary Abittan anéanti – Élodie Frégé remue le couteau dans la plaie, une confidence lui fait mal

Ary Abittan anéanti – Élodie Frégé remue le couteau dans la plaie, une confidence lui fait mal

Fragilisé par une mise en examen pour viol et agression sexuelle, Ary Abittan broie sans doute du noir. Et les choses ne risqueraient sans doute pas de s’apaiser suite aux confidences d’Élodie Frégé sur son dernier bébé, une mi-série sur M6, qui sera bientôt diffusée.

Il s’agit de L’Homme de nos vies, projet auquel Ary Abittan a été attaché. Mais il en a été écarté à la suite d’une accusation de viol portée à son encontre par une ex-maitresse. Il devait commencer le tournage. L’humoriste de 48 ans a été mis à l’écart alors qu’il n’a pas été jugé, et encore moins condamné.

De ce projet, Élodie Frégé en parle lors d’un entretien accordé à Télé poche, où elle évoque cette mi-série dans laquelle elle endosse une des victimes d’un manipulateur, campé par Jonathan Zaccaï, le remplaçant belge d’Ary Abittan.

«On pourrait croire qu’il n’a pas de scrupules, qu’il est prêt à tout. Mais si cet homme a besoin de manipuler ces femmes et de les déposséder, c’est parce que lui-même a été privé de quelque chose », explique la comédienne à propos de ce personnage. » Ça ne le rend pas moins criminel et dangereux. C’est quelqu’un qui souffre beaucoup et la souffrance crée des monstres ».
Elle garde un excellent souvenir du tournage.

« Je me demandais si j’allais être à la hauteur car je n’ai pas beaucoup tourné. Je peux parler au nom de mes partenaires féminines (Helena Noguerra, Odile Vuillemin, Flore Bonaventura, ndlr), on formait un puzzle vibrant », explique celle qui a fait son retour à la Star Academy, où elle aurait tapé dans l’oeil de Michael Goldman, le directeur.

«Nous sommes des femmes franches et passionnées, ça se ressent dans notre jeu. On est toutes les quatre assez rock’n’roll, ça nous a liées ».

Laisser un commentaire

Close